Warrants : un produit de bourse à effet de levier


Le principe à effet de levier impressionne plus d’un dans le marché boursier. Les warrants par exemple constituent des produits complexes dont le risque pour les investisseurs peut s’avérer grave. Les warrants sont strictement réservés pour des investisseurs qui risqueraient de perdre leur capital. Ces warrants exigent une forte capacité d’analyse dans la bourse. L’utilisation de cet effet de levier produit parfois de gros bénéfices si l’investissement n’est pas perdant mais dans le cas contraire, le produit financier se volatilise avec le capital investi.

Les différences entre les warrants et les options

Les warrants donnent aux détenteurs d’action d’effectuer une vente ou un achat de support à savoir un indice, une matière première, devise etc pour un prix donné et dont la date est déjà fixée auparavant afin d’obtenir une prime. Cette méthode pourrait être utilisée soit pour une tendance haussière ou baissière. Ces warrants sont réservés pour les valeurs mobilières. Les options sont classifiées comme des contrats déjà négociés sur des marchés financiers déjà programmés. On peut donc anticiper la vente d’une option avant même de l’avoir acheté.

Comment évolue les prix ?

Effectivement, l’évolution des prix sur les warrants est très variable. Ces prix varient selon des critères à savoir la volatilité, le temps et les variations de cours. Le mieux est de bien planifier une date d’échéance stratégique pour éviter tous risque. Dans la plupart des cas, les warrants déterminent leur cotation avant même leur échéance ce qui force les investisseurs à abandonner des fois leur ordre. La liquidité des warrants est déjà calculée par ces émetteurs. Les frais de courtage sont les mêmes que pour les actions. Dans tous les cas, il ne faut jamais acheter des warrants appelés « bid only » car les prix sont totalement différents à ceux déterminés par la banque.